Meurtre à Toronto

En lisant cette nouvelle (https://www.ledevoir.com/societe/justice/775384/justice-huit-adolescentes-accusees-d-un-meurtre-a-toronto) dans Le Devoir cette semaine. Je me suis demandé ce qui a bien poussé des adolescentes à tuer quelqu’un. J’ai l’impression depuis plusieurs années que la vie humaine n’a plus la valeur pour certaines personnes comparées à ce que c’était il y a trente ans.

Je me demande ce qu’il y a de tentant à tuer quelqu’un. Je veux bien croire que quand on est adolescent on ne pense pas avant d’agir, mais au point de tuer un être humain. Je pense qu’à treize ans c’est jeune pour être accusé de meurtre. Mon neveu qui a quinze ans pense plus à ses jeux vidéos que de faire du mal. À treize il jouait encore avec des jouets. Je ne l’imagine pas en train de commettre un meurtre.

Cela commence bien mal la vie d’être accusé de meurtre à l’adolescence. C’est commencé avec beaucoup de difficultés sa vie.

Il y en a trois qui étaient déjà connus des services policiers. Je me demande si c’était pour des motifs aussi graves. J’espère que les huit vont réfléchir aux actes qu’elles ont commis.

Notes:

– Pour mes lecteurs: Je suis rendu à 85 livres de perdu.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *